«  Google executive Benjamin Sloss... <- Back to: General Automotive News Arrivabene ... A sign of...  »

Liège-Sofia-Liège - Des filles dans la course


© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

© 2015, toujours Julien Mahiels

 

Au volant ou à côté, elles assurent!

Elles aiment le style de ces voitures anciennes, elles aiment découvrir de jolis paysages mais elles aiment aussi se prendre au jeu et affronter les hommes sur leur terrain. Elles? Ce sont ces quelques charmantes dames qui ont pris le départ vendredi au volant ou dans le siège de droite. Nous avons profité de l’arrivée du rallye à Budapest pour partir à leur rencontre.

Vivre l’ambiance et plus si affinité

A bord d’une superbe Lancia Aurelia Spyder America flanquée du numéro un, Catherine et Aurélie D’Andrimont occupent une belle 14e place qui ne semble pourtant pas satisfaire la conductrice: «Hier nous avons connu une journée difficile avec trop d’erreurs. Je suis une habituée des épreuves de régularité et je ne me satisfais pas de ce résultat. Nous voulions participer à ce rallye mythique avec cette voiture que j’ai acquise en 1999. Je me suis alors lancée dans la discipline en débutant par la Coupe des Alpes mais j’ai aussi participé à de nombreux Classic Tours ainsi qu’au Tour de Corse historique. J’ai déjà participé à des rallyes en Argentine ou encore au raid Pékin-Paris mais dans ces cas-là, je ne prends pas une aussi belle auto.»

Sans avoir connu des contrées aussi lointaines, Ingrid Peeters a déjà bien roulé sa bosse dans les épreuves de régularité. Mais pour une fois, c’est dans le baquet de droite qu’elle participe à l’aventure du Liège-Sofia-Liège et cela ne semble pas la préoccuper plus que cela: «Ma monture habituelle n’était pas prête et comme Patricia Van Roosbroeck cherchait une copilote pour l’épauler à bord de sa Jaguar E-Type Convertible, je lui ai proposé mes services. Certes, je préfère conduire mais je pense que cette expérience profitera à mes futures copilotes avec lesquelles je serai davantage compréhensive. C’est une belle expérience. En fait, je travaille dans le textile et quelques années plus tôt, je me suis retrouvée à Rome lors du passage des Mille Miglia historiques et je suis tombée amoureuse de ce genre d’épreuves. Le cadre enchanteur, les jolies carrosseries et l’ambiance qui s’en dégage m’ont séduite et je participe régulièrement à l’ING Ardenne Roads ou encore au Zoute GP.»